• Un Cesson plie mais ne se casse pas

     

     

    Un Cesson plie mais ne se casse pas. Un Cesson plie mais ne se casse pas.

     

    Merci a tous d’être venu si nombreux pour célébrer la vie de Jean-Paul Cesson. Et même si les sanglots m’étouffent et que cela fait mal mal mal d’entrevoir le reste de ma vie sans lui, je tiens à célébrer la sienne. Je ne suis d’ailleurs pas habillé en noir pour cette raison, je suis fier d’être son fils, car mon père a mené une vie remarquable.

     

    Nous l’avons tous connus sous un angle un peu diffèrent :Amis, Collègue, Directeur, Administrateur, Bénévole, Lieutenant, Lions, Grand Père, Mari, Frère, et père évidemment.
    Alors bien sur c’est avec un regard d’enfant que je partage mon expérience de la vie de papa. La votre sera différente et je m’excuse d’avance pour les nombreux oublis. Et quelle vie a t’il eu.

    Né a Dakar au Sénégal, il grandis au Maroc avant de partir a Paris pour commencer sa vie professionnelle. Attiré toujours par le soleil, il viendra à Nice pour la parfaire. Vétéran de la guerre d’Algérie, il fut recruté pour servir son pays en tant qu’officier et parachutiste. Ce qu’il fit avec honneur car finissant médaillé à la suite d’une mission particulièrement dangereuse où il mena ses hommes au succès.

    Entre temps il maria ma mère Josiane et ensembles, ils auront leur premier enfant, ma sœur Valérie. Ma mère étant enceinte de moi à leur arrivée à Nice.

     

    Un de mes premiers souvenirs de la vie professionnelle de papa était de me promener un après-midi dans cette grande salle ou des grosses bandes tournées en permanence avec un bruit continu. Mais c’est quoi papa tout cela, l’informatique me dit-il. Et oui mon père était l’un des pionniers en informatique des années 70 sur la Cote D’azur.
    Malgré ses succès grandissants, agent comptable à l’URSSAF, Directeur de la CAF des Alpes-Maritimes, Papa venait toujours manger le soir à la maison avec sa famille. Je guettais le coup de klaxon vers 19h15 – 19h30 indiquant qu’il arrivé pour allez se garer et nous rejoindre.
    D’autre causes lui tenez a cœur, comme le Lionisme. Membre du club Nice Doyen pendant plus de 30 ans il fut secrétaire de district et Compagnon Melvin Jones.

     

    Il est aussi le plus ancien administrateur de l’hôpital Lenval, qu’il a aidé à grandir au niveau de reconnaissance international que nous connaissons tous.
    Ce que tout le monde reconnaît en mon père est sa gentillesse, son respect des gens et son étique de vie.

    Des témoignages nous sont parvenus des 4 coins de la France, certains datant de plus de 30 ans pour nous dire a quel point Papa était important pour eux. Et ca, c’est cool.
    Mes fils ont du retourner aux états unis pour la rentrée scolaire après avoir eu la joie et la peine de voir papa pendant un mois et demi cet été. Austin rentrant au lycée et Brian a l’université. Ne pouvant être la, ils ont tenu a honorer leur grand père par ces mots:

     

    Austin :
    Cher Dadou, tu as eu un tel impact sur ma vie et tu vas me manquer de tout mon cœur. Tous les souvenirs que nous avons eu ensemble seront toujours chéris dans ma vie. Tous les leçons de la vie que tu ma donné et les conseils me seront utiles dans l’avenir. Grace à toi, je joue au rugby depuis longtemps et j’adore ca. Je vais toujours penser à toi à chaque fois que je cours sur le terrain, attrape le ballon et marque. Je t’honore comme un homme et un grand-père, avec tous tes achèvements et accomplissements. J'aimé quand tu nous emmener au parc et nous emmener dans les montagnes ou pour aller visiter ta sœur a Orange. Tu vas tellement me manquez, mais je vais toujours savoir que tu regarde sur moi. Je t'aime tellement et je te remercie beaucoup pour tout ce que tu a fait pour moi. Bisous Dadou

     

    Brian :
    Dadou, c'est mon inspiration.
    C'est celui sur qui, à travers mes dix-huit années d'existence, je n'ai jamais entendu de mal, que du bien.
    C'est celui qui sait rigoler et "faire le clown," mais aussi apprendre et discuter.
    C'est celui qui ne m'a tendu que de la gentillesse et de l'amour. Il conduit des heures pour m'emmener à Turini, ou me force à sortir et prendre l'air en me demandant de visiter le Jardin Botanique.

     

    C’est celui qui, une fois tout le monde couché, reste dehors sur le balcon avec moi pendant des heures, en me parlant des montagnes, des étoiles, de sa vie et de la mienne.
    Qu'il soit à mes côtés, de l'autre bout du monde, ou partît dans un autre, Dadou reste un exemple à suivre pour tous les humains du monde, et il reste mon inspiration à moi.

    Je t'aime énormément Dadou, et si j'arrive à devenir seulement un quart de l'homme que tu es, je serais satisfait.

     

    Voilà, que dire de plus. Quel impact pouvons nous avoir si ce n’est a travers la famille, les amis, les collègues, les gens que nous touchons quotidiennement ?
    J’ai eu la chance de pouvoir revenir fréquemment ces 3 derniers années pour passer des moments privilégiés avec lui, avant que les symptômes de sa maladie ne devienne trop débilitant. Nous avons eu plein d’opportunités de parler, d’échanger, d’apprendre en fait à se redécouvrir après toute ces années passées sur deux continents différents.
    A aucun moment, et ce jusqu’aux tout derniers instants ne s’est il plaint de sa situation. Il m’a toujours indiqué, en utilisant son regard quand il ne pouvait plus parler, que ca allez. Qu’il avait beaucoup de chance. Il était en paix avec son départ, le plus important étant de s’occuper des vivants, ma mère en particulier.
    Il m’a même gentiment laissé le filmer pendant que je le questionné sur l’historique familial, créant ainsi des documents précieux pour les futurs générations. C’est durant un de ces entretiens filmé qu’il m’a dit cette phrase magnifique : Un Cesson plie mais ne se casse pas.

     

    Je tiens à te remercier Papa pour tout ce que tu nous a donné, a maman, Valérie, a Brian, Austin et Alexandre, a toute la famille et tes amis. Ton départ est un coup dur, mais ne t’inquiète pas, tu m’as bien élevé, et je ne me casserai pas. Ce que tu as construit, ce que tu nous as inculqué, l’exemple que tu es, ne fera que grandir à travers moi et Valérie, tes petits enfants et leurs enfants après. Sur les deux continents.

  • Clicker ici pour télécharger le texte de l’hommage rendu par son fils (format PDF)

  • Clicker ici pour télécharger la photo de Jean-Paul